L'ARGENT N'EST PAS COMESTIBLE

Publié le par le citron vert des alpes

  secheresse300.gif Notre planète a environ 4600 milliards d'années, une durée presque impossible à se représenter. Imaginez à présent la terre comme une personne de 46 ans.

Cette personne a connu un développement tardif. On ne sait rien des sept premières années et très peu des 35 suivantes. Ce n'est qu'à l'âge de 42 ans que la terre a commencé à s'épanouir. Avant son 45e anniversaire, il n'y avait encore ni dinosaures, ni grands reptiles.

Les mammifères sont apparus il y a huit mois seulement.


Au milieu de la semaine dernière, des singes très semblables à l'homme sont devenus des hommes très semblables aux singes. Au cours du week-end, la Terre était plongée dans la dernière époque glaciaire.

L'espèce humaine actuelle existe depuis seulement quatre heures.

Durant la dernière heure écoulée, nous avons découvert l'agriculture et la révolution industrielle a commencé il y a tout juste une minute.

C'est en l'espace de ces 60 secondes, en heure biologique, que les hommes ont transformé notre paradis terrestre en dépotoir.

Aujourd'hui, un millionnième de seconde plus tard, nous sommes placés devant le choix suivant : économiser sur l'environnement ou bien, plutôt sur d'autres choses? Car nous avons causés la disparition de centaines d'espèces animales dont la plupart ont existé bien avant nous.

Par cupidité, nous pillons les matières premières et les sources d'énergie de la planète. Tels des petits enfants qui cassent tout, nous nous réjouissons de notre accession fulgurante à la domination du monde. Sûrs de nous, nous nous tenons au bord de l'ultime fosse commune et nous nous délectons du spectacle de la destruction systématique de la Terre, seule oasis de vie dans le système solaire.

 Nous savons ceci : la Terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la Terre. Ce qui arrive à la Terre arrive aux fils de la Terre. Ce que l'homme fait au berceau de la vie, il se le fait à lui-même.


    Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson pêché, les hommes vont s'apercevoir que l'argent n'est pas comestible.

Commenter cet article

Oulo 27/04/2007 11:13

Que reste t'il du coup médiatique de Hulot.
Il faudrat une immense catastrophe dans un pays occidentale, avec des milliers de mort, pour que l'opinion public se réveil enfin et oblige les responsables politiques à prendre des mesures drastiques et impopulaires.