ALERTE LA PLANÈTE SE MEURT

Homme-sur-d-tritus-.jpg
Grand remue-ménage sur la planète. Niveau d'alerte maximum. Les médias multiplient les programmes sur les émissions du CO2 responsable des bouleversements climatiques constatés sur tous les points du globe.

Les gouvernements proposent des programmes drastiques… pour demain. Les Présidents se rencontrent pour parler des conséquences du réchauffement climatique, et voir s’il n'y aurait pas quelques profits à en tirer. Le commerce des certificats de droit de polluer devient de plus en plus lucratif. Les recommandations aux populations des pays industrialisés se font rassurantes, rien ne presse, ne vous restreignez surtout pas, le PNB du pays pourrait reculer et la machine capitaliste se gripper. Quelques précautions suffiront : fermez bien vos robinets, pas plus d'un bain par jour, une brique dans le réservoir d'eau de toilette, triez les déchets et diminuez le chauffage de 1 à 2 C°, ah oui une chose encore : priorité aux transports en commun et au vélo. Bref, ne changez pas vos habitudes, et attendons pour voir.

Certificats de bonnes consciences, pour rassurer/endormir le bon peuple.  Mais les armées de tous les pays, les milliers d'avions civiles et militaires, les usines qui crachent, les forêts qui brûlent… silence, silence !!!!!!!!!!!!

Citoyens de la Terre, dormez sur vos deux oreilles, tout va bien " pour le moment" , vos édiles s'occupent de tout, participent à de nombreuses réunions ou s' édifient des plans de non-action pour … après-demain.

En réalité une seule chose peut stopper le rouleau compresseur de l'ère industrielle et de l'économie libérale mondialisée; la mort de la Planète Terre. Et une seule chose peut la sauver – l'extinction de l'espèce humaine.

L'unique question qui se pose, combien de temps nous reste-t-il pour continuer à profiter encore, de tous les bienfaits que la société industrielle nous a procurés durant ces deux derniers siècles, grâce à une mise à sac en règle des dons de notre mère Nature. En raclant le fond des océans, en rasant les dernières forêts tropicales, en asséchant les derniers grands lacs, en polluant les dernières couches d'air pur, disons encore, deux générations.

Pourquoi tant de pessimisme, pourquoi une vision si nihiliste. Ok d'accord, argumentons et démontrons.
En réalité c'est tout simple et cela tient en 4 lignes.
Alors voilà… avant le rêve, le cauchemar.

Proclamation ultime :
Ils est constitué immédiatement un gouvernement Planétaire Totalitaire qui ferait appliquer par la force et la contrainte les 4 lois fondamentales du renouveau, décrites ci-dessous :

1. Obligation pour tous de devenir végétarien. Donc plus aucun élevage d'animaux domestiques n'est autorisé. L'abattage d'animaux et la chasse deviennent un crime de sang.

2.  Suppression immédiate de tous les véhicules de transport à moteur : automobiles, cars, camions, motos, avions,bateaux, trains. (civiles et militaires) donc plus d'armées.

3.  Interdiction de produire des produits chimiques, donc des médicaments, des engrais et des pesticides.

4. Toute production agricole végétale doit être biologique et sa transformation sera artisanale et régionale.
   
Addenda :

1.    L'énergie encore nécessaire au bien-être des hommes, est produite par les seuls producteurs inépuisables - le solaire, le vent et la géothermie–.

2.    L'ensemble de la population terrestre consacre la moitié de sont temps à remettre la Planète en état dans les plus brefs délais, sans quoi, interdiction lui sera faite d'en poursuivre l'occupation.

La mise en place d'un tel programme demandera tout de même un siècle au bas mot. Le démantèlement industriel, le dé-bétonnage et la dépollution de la planète avec des moyens écologiques prendra énormément de temps, mais avec 8 milliards d'êtres humains au travail pour sauver la planète et leur peau accessoirement, c'est possible. Ce laps de temps passé, l'âge d'or d'une humanité en paix, intégrée à son milieu naturel pourra alors se développer dans le respect des lois de l'Ordre de l'Univers.

Bien sûr cela est inconcevable, irréalisable, utopique, et pourtant il n'y a aucun autre moyen de parvenir à éviter la disparition programmée à l'échéance du siècle de notre environnement vital.

Malheureusement , nous devons accepter de vivre les dernier instants de l'extraordinaire odyssée humaine sur cette Planète Nature qui nous avait pourtant tout donné et à qui nous avons tout pris et rien rendu.

Adieu Gaïa. Adieu l'Homme.

Le Citron Vert qui pleure